Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires (I2MC - UMR1048)

L'Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires (I2MC) a été créé le 1er janvier 2011 par l'Inserm et l'Université Paul Sabatier à Toulouse.

l4

Plus de 280 personnes (chercheurs, médecins, ingénieurs, techniciens, étudiants, post-doctorants et administratifs) travaillent à l'I2MC. Actuellement, l'Institut est constitué de 14 équipes de recherche.

L'activité de recherche développée à l'I2MC est centrée sur trois axes principaux : l'axe tissu adipeux, obésité et diabète, l'axe thrombose, athérosclérose et vaisseaux, l'axe cœur et rein.

L'ensemble des équipes du Centre partage la même « philosophie » multidisciplinaire de la recherche qui va des approches les plus fondamentales jusqu'à la clinique, cette dernière étant favorisée par la localisation du centre sur le site hospitalo-universitaire de Rangueil.

schema accueil v5

Au niveau de la recherche fondamentale, la possibilité d'aborder les thématiques de recherche par plusieurs approches a été le fruit d'une politique développée au cours des dix dernières années. Ceci a permis de regrouper sur le site des expertises (récepteurs couplés aux protéines G trimériques, signalisation cellulaire, régulation de l'expression génique au niveau de la transcription et de la traduction, mécanismes de mort cellulaire, médiateurs de la fibrose, lipidologie et biothérapies) et des savoir faire (génomique, protéomique, biologie cellulaire et moléculaire, exploration fonctionnelle des petits animaux) synergiques et complémentaires. La volonté de développer des approches multidisciplinaires s'est concrétisée par la structuration de plateformes technologiques qui ont acquis une reconnaissance nationale et constituent actuellement un des points forts de l'I2MC.

Pour ce qui concerne l'activité translationnelle, plus de 20 protocoles de recherche clinique issus de la recherche fondamentale effectués par les équipes de l'I2MC ont été financés au cours des trois dernières années. Ces protocoles de recherche clinique s'appuient sur les Pôles Hospitaliers du CHU ainsi que sur le CIC 9302, dont les UFs "Biothérapies" et "Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires" sont localisées en proximité de l'I2MC.

 

Dernières publications

Exchange protein directly activated by cAMP 1 promotes autophagy during cardiomyocyte hypertrophy (équipe 7)

PMID : 25411381 | Revue : Cardiovasc Res

Auteurs : Laurent AC, Bisserier M, Lucas A, Tortosa F, Roumieux M, De Régibus A, Swiader A, Sainte-M...

Epidermal growth factor and kidney disease: a long-lasting story. (équipe 12)

PMID : 27083276 | Revue : Kidney Int.

Auteurs : Klein J, Bascands JL, Buffin-Meyer B, Schanstra JP.

Transition from metabolic adaptation to maladaptation of the heart in obesity: role of apelin. (équipe 14)

PMID : 25027224 | Revue : Int J Obes (Lond)

Auteurs : Alfarano C, Foussal C, Lairez O, Calise D, Attané C, Anesia R, Daviaud D, Wanecq E, Parini...

Offres d'emploi

  • [CDD] test

    (équipe 2)

    The successful candidate will be expected to show a high degree of independence to conduct experiments, lead preclinical projects, and manage daily a team of experimented technicians.
    The individual should be highly self-motivated, possess strong experimental and technical research skil

  • [Post-doc] Kidney development/pathophysiology

    (équipe 12)

    Role of specific proteins in congenital anomalies of the kidney and the urinary tract (CAKUT): in-vitro, ex-vivo (organoids) and in-vivo (Zebrafish) models, analysis of the omics data.
    October 2017- 3 years - joost-peter.schanstra@inserm.fr