ÉQUIPE JOOST SCHANSTRA

Maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique est longtemps restée une épidémie plutôt « silencieuse », mais des données récentes montrent que sa prévalence dépasse maintenant les 10 % de la population générale avec un large impact socio-économique. Notre équipe se concentre sur la détection précoce, la compréhension et la découverte de molécules potentiellement capables de ralentir la progression de la maladie rénale et de ses complications cardiovasculaires.

L’Équipe

 
Tous / AllResponsableChercheurs et enseignants chercheursCliniciensITAÉtudiants
Responsable d'équipe

Joost SCHANSTRA

Enseignante-chercheuse

Bénédicte BUFFIN-MEYER

Chercheuse

Julie KLEIN

Enseignante-chercheuse

Colette DENIS

Chercheur

Jean Sebastien SAULNIER-BLACHE

Clinicienne

Julie BELLIERE

Clinicien

Dominique CHAUVEAU

Clinicien

Stéphane DECRAMER

Clinicien

Stanislas FAGUER

Clinicien

Ivan TACK

Ingénieur

Benjamin BREUIL

Ingénieure

Melinda ALVES

Ingénieure

Marie BULEON

Ingénieure

Audrey CASEMAYOU

Ingénieur de l'Université Paul Sabatier

Guylène FEUILLET

Ingénieur

Eric NEAU

Doctorante

Ana Amaya Garrido

Doctorante

Lucile GRZESIAK

Doctorant

Alexis PIEDRAFITA

Doctorante

Snigdha RAO

Étudiant

Sofiane SALHI

Médiateur scientifique

François CHAMARAUX

Responsable d'équipe

Joost SCHANSTRA

Directeur de recherche, Responsable d’équipe

Cheminement de carrière

Joost Schanstra a obtenu son doctorat en biochimie à l’Université de Groningue, aux Pays-Bas, en 1996. De 1996 à 1999, il a travaillé comme chercheur post-doctoral dans le domaine de la néphrologie et a été recruté comme chercheur principal à l’INSERM, Toulouse, en 1999. Depuis 2008, Joost Schanstra est directeur de recherche au laboratoire de fibrose rénale, INSERM U1297.

Principaux domaines d’expertise :
Protéomique clinique, Maladie rénale chronique, Biologie des systèmes, Biomarqueurs urinaires.

Enseignante-chercheuse

Bénédicte BUFFIN-MEYER

Bénédicte Buffin-Meyer, PhD, HDR, Enseignante-chercheuse Université Paul Sabatier, Investigatrice principale

Cheminement de carrière

Bénédicte Buffin-Meyer a obtenu en 1996 un doctorat à l’Université Paris-Sud/Orsay. Sa thématique visait à mieux comprendre les mécanismes de l’adaptation rénale aux besoins de l’organisme. Elle a ensuite effectué 3 ans de post-doctorat dans le domaine de la biochimie. Recrutée Maitre de Conférences en Physiologie à l’Université Paul Sabatier en en 1999, elle s’est intéressée jusqu’en 2007 à la pharmacologie des cellules épithéliales, notamment rénales. Depuis 2007, elle effectue sa recherche au laboratoire de fibrose rénale, INSERM U1297.

Domaine d’expertise 

Biologie des cellules rénale, cisaillement urinaire, maladies rénales, peptidomique clinique, métabolomique.

Chercheuse

Julie KLEIN

Julie Klein, PhD, Chercheuse Inserm, Investigatrice principale

Cheminement de carrière

Julie Klein a obtenu son doctorat de l’Université Paul Sabatier, Toulouse, France, en 2009. De 2009 à 2014, elle a travaillé en tant que post-doctorante dans le domaine de la protéomique et de la bioinforma-tique dans le domaine des maladies rénales chroniques et a été recrutée en 2014 en tant que cher-cheuse au Renal Fibrosis Lab, INSERM U1048, Toulouse.

Domaine d’expertise

Principaux domaines d’expertise : Outils bioinformatiques et bases de données (KUPKB, Proteasix, PRYNT), protéomique clinique, com-plications cardiovasculaires de la maladie rénale chronique, mécanismes de la maladie rénale chro-nique, biomarqueurs urinaires.

Enseignante-chercheuse

Colette DENIS

Colette Denis, PhD, HDR, enseignante-chercheuse Université Paul Sabatier, Investigatrice principale

Cheminement de carrière

Colette Denis a obtenu son doctorat de l’Université Paul Sabatier, Toulouse en 1985 et a été recrutée Maitre de Conférences à l’Université Paul Sabatier en 1988. De 1983 à 1990 elle a travaillé sur la régulation de la glycolyse dans les cellules intestinales d’adénocarcinome, puis de 1990 à 2014 elle s’est spécialisée en pharmacologie moléculaire. Depuis 2015, Colette Denis est investigatrice principale au Renal Fibrosis Lab, Inserm U1297.

Domaine d’expertise

Pharmacologie, physiologie rénale, biochimie du plasma et urine, histologie, pesticides et rein.

Chercheur

Jean Sebastien SAULNIER-BLACHE

Jean Sébastien Saulnier-Blache (PhD, Directeur de recherche).

Cheminement de carrière

Jean Sébastien Saulnier-Blache a obtenu un doctorat de Pharmacologie Moléculaire de l’Université Paul Sabatier de Toulouse en 1990, et recruté comme chargé de recherche INSERM à Toulouse. Après 2 ans de post-doctorat à l’Université de Caroline du Sud (Charleston, SC), il a poursuivi sa carrière à l’INSERM de Toulouse.

Domaine d’expertise

Physiopathologie de l’obésité et du diabète, développement et métabolisme du tissu adipeux, médiateurs phospholipidiques, maladies rénales chroniques.

Email:jean-sebastien.saulnier-blache@inserm.fr

Tél/Phone:0531224076 

Clinicienne

Julie BELLIERE

Clinicien

Dominique CHAUVEAU

Clinicien

Stéphane DECRAMER

Clinicien

Stanislas FAGUER

Stanislas FAGUER, MD, PhD, Professeur des Université – Praticien Hospitalier (PU-PH)

Cheminement de carrière

Stanislas Faguer a obtenu son doctorat en Génétique Moléculaire à l’Université Paul Sabatier – Toulouse 3, en 2013. Il a obtenu le titre de docteur en Médecine en 2008, et est titulaire d’un diplôme d’étude spécialisée en Néphrologie (2010) et d’étude spécialisée complémentaire en Réanimation Médicale (2015) et en Immunologie clinique (2015). Après 3 années en tant que Maitre de Conférence Universitaire – praticien hospitalier (2015-2018), il est désormais PU-PH dans le Département de Néphrologie et Transplantation d’organes du CHU de Toulouse, et participe au centre de référence des maladies rénales rares.

Domaine d’expertise

Insuffisance rénale aiguë, facteurs de transcription, physiologie du tubule rénal, Maladies immunologiques rares.

Clinicien

Ivan TACK

Ingénieur

Benjamin BREUIL

Benjamin Breuil, Ingénieur d’étude Inserm

Cheminement de carrière

Benjamin Breuil a obtenu son BTS ANABIOTEC (Analyses Biologiques et Biotechnologiques) en 1998. De 1999 à 2008, il a travaillé comme assistant ingénieur dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l’industrie pharmaceutique, où Il a acquis des compétences en chimie analytique, en robotique ainsi qu’en transcriptomique. Titularisé en 2014, puis promu ingénieur d’étude en 2020, Benjamin Breuil est membre du Renal Fibrosis Lab, INSERM U1297 depuis 2008.

Domaine d’expertise

Biomarqueurs urinaires, Protéomique clinique, Métabolomique, Electrophorèse Capillaire couplée à la Spectrométrie de Masse (CE-MS)

Ingénieure

Melinda ALVES

Mélinda Alves, Ingénieur d’étude à l’inserm

Cheminement de carrière

Mélinda Alves a obtenu son master en Biologie-Santé Option Virologie, Thérapie Génique et Vaccinologie à l’Université Paul Sabatier, à Toulouse en 2019. Elle a rejoint le RF Lab en Septembre 2019 en tant qu’ingénieur dans le domaine de l’insuffisance rénale, INSERM U1297.

Domaine d’expertise

Expérimentation Animale, Maladie rénale aigue, Histologie, Biologie cellulaire et moléculaire

Ingénieure

Marie BULEON

Marie Buléon, Ingénieur Université Paul Sabatier

Cheminement de carrière

Marie Buléon a obtenu son doctorat de l’Université Paul Sabatier, Toulouse, France, en 2008. De 2009 à 2014, elle a travaillé en tant que doctorante dans le domaine des maladies rénales chroniques. Elle a été recrutée en tant qu’Ingénieur en 2009 au Renal Fibrosis Lab, INSERM U1297, Toulouse.

Domaine d’expertise

Expérimentation animale, histologie, Agression rénale aigue, maladie rénale chronique,

Ingénieure

Audrey CASEMAYOU

Audrey Casemayou, Ingénieur, CHU Toulouse

Cheminement de carrière

Audrey Casemayou a obtenu son doctorat de l’Université Paul Sabatier, Toulouse, France, en 2010 dans le domaine des cellules T régulatrices ainsi que l’ancephalomyélite auto-immune expérimentale. De 2011 à 2019, elle a travaillé comme post-doctorante sur les maladies rénales aiguës et HN1Fb, au Renal Fibrosis Lab, INSERM U1048, Toulouse. Depuis 2019, elle a été recrutée en tant qu’ingénieur au Renal Fibrosis Lab.

Domaine d’expertise

Maladies rénales aigues, HNF1beta, Bilogie Moléculaire & Cellulaire, Histologie/Immunohistochimie, Mécanismes de fibrose rénale

Ingénieur de l'Université Paul Sabatier

Guylène FEUILLET

 Ingénieur de l’Université Paul Sabatier

Cheminement de carrière

Guylène Feuillet a obtenu son Master de l’Université Claude Bernard, Lyon, France, en 2005. De 2005 à 2014 elle a travaillé en tant qu’ingénieur dans le domaine des maladies intestinales à l’INRA Toxalim/INSERM CPTP, Toulouse. Depuis 2015, Guylène Feuillet est ingénieur au Renal Fibrosis Lab, INSERM U1297.

Domaine d’expertise

Principaux domaines d’expertise : Expérimentation animale, Histologie/Immunohistochimie, Biochimie, Biologie moléculaire

Ingénieur

Eric NEAU

 Ingénieur Inserm

Cheminement de carrière

Eric Neau a obtenu sa maîtrise en biologie cellulaire, option génétique de l’Université Pierre et Marie Curie, (UPMC Paris VI), France, en 1989. De 1991 à 1999, il a travaillé comme assistant ingénieur à l’INSERM U 142, Hôpital St Antoine (Paris) dans le domaine de l’expression du gène IGFBP1 (insulin-like growth factor binding protein 1) dans le foie et l’endomètre et, a été recruté comme assistant ingénieur à l’INSERM, Toulouse, en 1999. Depuis 2008, Eric Neau est ingénieur de recherche au Laboratoire de Fibrose Rénale, INSERM U1048.

Domaine d’expertise

Principaux domaines d’expertise : Biologie moléculaire, PCR quantitative, miRNA

Doctorante

Ana Amaya Garrido

Ana Amaya Garrido, doctorante

Ana a obtenu une licence en biochimie et biotechnologie à l’Université de Malaga en 2016 puis un master en sciences biochimiques, à Hasselt, en Belgique, en 2018. En septembre 2018, elle a été recrutée en tant que doctorante au RF Lab. Son projet fait partie d’un réseau européen de formation innovant Marie-Curie (CaReSyAn) dans le domaine du syndrome cardio-rénal. Elle étudie le rôle des biomarqueurs identifiés chez les patients atteints de maladie rénale chronique présentant des complications cardiovasculaires.

Doctorante

Lucile GRZESIAK

Doctorante (Financement MNRT)

Etudiante en thèse travaillant sur l’identification de nouvelles molécules intervenant dans le développement de calcifications vasculaires.

Cheminement de carrière
Bachelor en Biosciences obtenu à la Robert Gordon University en Ecosse en 2016. Master de biologie intégrative et physiologie à la Sorbonne Université en 2018 (spécialité physiopathologies humaines)

Domaine d’expertise  
Biologie cellulaire, calcification vasculaire et histologie.

Doctorant

Alexis PIEDRAFITA

Doctorante

Snigdha RAO

Snigdha Rao, doctorante.

Cheminement de carrière

Snigdha a obtenu sa licence en biotechnologie à l’Institut de technologie M S Ramaiah, à Bengaluru, en 2016. Par la suite, elle a obtenu son master en biologie moléculaire à l’Université d’Umeå, Suède. Elle a ensuite travaillé chez Jubilant Biosys Limited, à Bengaluru, dans l’équipe d’oncologie, après quoi elle a travaillé comme Junior Research Fellow à l’Institute of Bioinformatics and Applied Biotechnology, à Bengaluru, où son travail portait sur la génération de cellules modifiées pour la thérapie. En décembre 2020, elle a rejoint le RF Lab en tant que doctorante dans le cadre du programme CARe PhD pour étudier le ciblage de l’immunosénescence pour prévenir les maladies rénales chez les personnes âgées.

Étudiant

Sofiane SALHI

Médiateur scientifique

François CHAMARAUX

François Chamaraux, Médiateur scientifique, Inserm.

Cheminement de carrière

Après une thèse en biophysique (“Motilité cellulaire par polymérisation d’actine : quelques aspects expérimentaux et théoriques”), obtenue en 2005 à l’Université de Lyon, François Chamaraux s’est tourné vers l’enseignement de la physique et des mathématiques d’une part (ULB/EPFC, Bruxelles), et la médiation scientifique d’autre part (articles grand public sur les sciences, animations scientifiques pour adultes et enfants). Depuis 2021, il est médiateur scientifique dans le projet SoEcoHealth, pour le réseau scientifique Holimitox.

Email:francois.chamaraux@inserm.fr

Site:https://ligue-enseignement.be/

CAKUT: Anomalies congénitales des reins et des voies urinaires

 

Coordinateurs : Bénédicte Buffin-Meyer, Stéphane Decramer, Jean-Sébastien Saulnier-Blache

Les anomalies congénitales des reins et des voies urinaires (CAKUT) sont des maladies rares du développement qui représentent la première cause d’insuffisance rénale terminale chez les enfants. Nous utilisons l’analyse omique des fluides corporels pour détecter à un stade précoce (souvent in utero) les patients à risque élevé de développer une maladie rénale grave et étudions le rôle de protéines spécifiques dans le développement des CAKUT.

Insuffisance rénale aiguë

 

Coordinateurs : Julie Bellière, Stanislas Faguer

L’insuffisance rénale aiguë (IRA) entraîne 1,7 million de décès chaque année dans le monde. Comparé à d’autres maladies rénales, l’IRA est une maladie hautement dynamique liée à une interaction subtile entre les cellules épithéliales, vasculaires et immunitaires recrutées dans le rein lésé. Nous étudions cette interaction pour identifier des cibles pour la détection et le traitement de l’IRA.

Complications cardiovasculaires des maladies rénales chroniques

 

Coordinatrice : Julie Klein

Les complications cardiovasculaires sont les principales causes de mortalité chez les patients atteints de maladie rénale chronique. Ceci est principalement dû à la calcification vasculaire. En utilisant l’analyse omique des fluides corporels, nous cherchons à détecter à un stade précoce les patients à haut risque de développer de telles complications et à développer de nouvelles interventions pharmacologiques.

So-EcoHealth

 

Coordinatrice : Colette Denis

Les inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI), appartiennent à une famille de fongicides de plus en plus utilisés en agriculture. Comme le dysfonctionnement mitochondrial est reconnu comme un initiateur et un contributeur d’un certain nombre de maladies rénales, nous étudions l’impact de l’exposition au SDHI dans les lésions rénales aiguës et la progression vers une maladie rénale chronique. Ce projet fait partie du réseau Holimitox.

Selection de publications 

Mapping of the amniotic fluid proteome of fetuses with congenital anomalies of the kidney and urinary tract identifies plastin 3 as a protein involved in glomerular integrity, Fédou C, Camus M, Lescat O, Feuillet G, Mueller I, Ross B, Buléon M, Neau E, Alves M, Goudounéche D, Breuil B, Boizard F, Bardou Q, Casemayou A, Tack I, Dreux S, Batut J, Blader P, Burlet-Schiltz O, Decramer S, Wirth B, Klein J, Saulnier-Blache JS, Buffin-Meyer B, Schanstra JP. J Pathol. 2021. Pubmed

PRYNT: a tool for prioritization of disease candidates from proteomics data using a combination of shortest-path and random walk algorithms, Boizard F, Buffin-Meyer B, Aligon J, Teste O, Schanstra JP, Klein J. Sci Rep. 2021. Pubmed

Administration of the High-Density Lipoprotein Mimetic CER-001 for Inherited Lecithin-Cholesterol Acyltransferase Deficiency, Faguer S, Chauveau D, Colombat M, Delas A, Bernadet-Monrozies P, Beq A, Soler V, Labadens I, Huart A, Benlian P, Schanstra JP. Ann Intern Med. 2021. Pubmed

Amniotic fluid peptides predict postnatal kidney survival in developmental kidney disease, Klein J, Buffin-Meyer B, Boizard F, Moussaoui N, Lescat O, Breuil B, Fedou C, Feuillet G, Casemayou A, Neau E, Hindryckx A, Decatte L, Levtchenko E, Raaijmakers A, Vayssière C, Goua V, Lucas C, Perrotin F, Cloarec S, Benachi A, Manca-Pellissier MC, Delmas HL, Bessenay L, Le Vaillant C, Allain-Launay E, Gondry J, Boudailliez B, Simon E, Prieur F, Lavocat MP, Saliou AH, De Parscau L, Bidat L, Noel C, Floch C, Bourdat-Michel G, Favre R, Weingertner AS, Oury JF, Baudouin V, Bory JP, Pietrement C, Fiorenza M, Massardier J, Kessler S, Lounis N, Auriol FC, Marcorelles P, Collardeau-Frachon S, Zürbig P, Mischak H, Magalhães P, Batut J, Blader P, Saulnier Blache JS, Bascands JL, Schaefer F, Decramer S, Schanstra JP; BIOMAN consortium. Kidney Int. 2021. Pubmed

Systems biology identifies cytosolic PLA2 as a target in vascular calcification treatment, Schanstra JP, Luong TT, Makridakis M, Van Linthout S, Lygirou V, Latosinska A, Alesutan I, Boehme B, Schelski N, Von Lewinski D, Mullen W, Nicklin S, Delles C, Feuillet G, Denis C, Lang F, Pieske B, Bascands JL, Mischak H, Saulnier-Blache JS, Voelkl J, Vlahou A, Klein J. JCI Insight 2019. Pubmed

ILS NOUS SOUTIENNENT

logotype i2mc
logotype i2mc

Inserm/UPS UMR 1297 - I2MC Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires

1 avenue Jean Poulhès - BP 84225 - 31432 Toulouse Cedex 4

Tél. : 05 61 32 56 00

Contactez-nous

 

Horaires

Du lundi au vendredi
8h30 - 12h30 / 13h45 -16h45