Membres de l'équipe

MARTINEZ
Laurent
(DR2)

MARTINEZ Laurent (DR2)

laurent.martinez@inserm.fr

05 31 22 41 47

LAFFARGUE
Muriel
(DR2)

LAFFARGUE Muriel (DR2)

muriel.laffargue@inserm.fr

+(33)0531224146

NAJIB
Souad
(CRCN)

NAJIB Souad (CRCN)

souad.najib@inserm.fr

05 31 22 40 82

RAMEL
Damien
(CRCN)

RAMEL Damien (CRCN)

damien.ramel@inserm.fr

+(33)531224145

GAYRAL
Stephanie
(CRCN)

GAYRAL Stephanie (CRCN)

stephanie.gayral@inserm.fr

+(33)531224145

CABOU
Cendrine
(MCU)

CABOU Cendrine (MCU)

cendrine.cabou@inserm.fr

PERRET
Bertrand
(PU-PH)

PERRET Bertrand (PU-PH)

bertrand.perret@inserm.fr

GENOUX
Annelise
(MCU/PH)

GENOUX Annelise (MCU/PH)

annelise.genoux@inserm.fr

05 31 22 40 82

VERDIER
Celine
(PH)

VERDIER Celine (PH)

DUPARC
Thibaut
(Post-doc)

DUPARC Thibaut (Post-doc)

thibaut.duparc@inserm.fr

05 31 22 40 82

GORE
Emilia
(Post-doc)

GORE Emilia (Post-doc)

SOLINHAC
Romain
(Post-doc)

SOLINHAC Romain (Post-doc)

romain.solinhac@inserm.fr

WAHART
Amandine
(Post-doc)

WAHART Amandine (Post-doc)

amandine.wahart@inserm.fr

+(33)0531224145

BEUZELIN
Diane
(Lifesearch)

BEUZELIN Diane (Lifesearch)

diane.beuzelin@inserm.fr

05 31 22 41 44

GHEZALI
Lamia
(Lifesearch)

GHEZALI Lamia (Lifesearch)

lamia.ghezali@inserm.fr

05 31 22 41 44

TRENTESEAUX
Charlotte
(Lifesearch)

TRENTESEAUX Charlotte (Lifesearch)

charlotte.trenteseaux@inserm.fr

05 31 22 41 44

FAY
Alexis
(IE)

FAY Alexis (IE)

COMBES
Guillaume
(AI)

COMBES Guillaume (AI)

guillaume.combes@inserm.fr

MALET
Nicole
(TN)

MALET Nicole (TN)

nicole.malet@inserm.fr

MERIAN
Jules
(Doctorant)

MERIAN Jules (Doctorant)

jules.merian@inserm.fr

05 31 22 40 82

GRZESIAK
Lucile
(Doctorant)

GRZESIAK Lucile (Doctorant)

lucile.grzesiak@inserm.fr

+33531224144

SARTHOU
Marie-Kerguelen
(Doctorant)

SARTHOU Marie-Kerguelen (Doctorant)

marie-kerguelen.sarthou@inserm.fr

+33531224144

CAVALERIE
Hugo
(M2R)

CAVALERIE Hugo (M2R)

CARNERERO
Irene
(Erasmus)

CARNERERO Irene (Erasmus)

Lipoprotéines de Haute Densité (HDL) et signalisation des PI3K dans l'athérosclérose

 L'athérosclérose est initiée par une dysfonction endothéliale qui va conduire à une accumulation de lipides, principalement de cholestérol, au sein de la paroi vasculaire, associée à un défaut d'épuration de ce cholestérol excédentaire via les Lipoprotéines de Haute Densité (HDL). Ce dépôt lipidique aboutit à des phénomènes inflammatoires et fibroprolifératifs conduisant à la formation d'une plaque d'athérome. Lorsque la plaque se rompt, il se forme un thrombus responsable des infarctus du myocarde, des accidents vasculaires cérébraux ou des ischémies aigues du membre inférieur en fonction de sa localisation. Le traitement de référence consiste à réaliser une angioplastie avec pose d’endoprothèse artérielle (stent) qui rétablie le flux artériel mais qui occasionne également des lésions qui peuvent avoir des conséquences délétères à plus long terme.

Les travaux de notre équipe s’articulent autour de 2 axes de recherche ayant pour objectif commun de déterminer des cibles thérapeutiques dans la prévention et le traitement de l'athérosclérose et de ses complications.

Axe 1 : HDL et les maladies cardiovasculaires : des mécanismes cellulaires et moléculaires aux modèles pré-cliniques et à l'investigation clinique.

 Les lipoprotéines de haute densité (HDL) exercent des fonctions athéroprotectrices d’ordre métabolique (élimination du cholestérol) et vasculaire (anti-inflammatoires, anti-oxydantes et cytoprotectrices, etc.), qui sont soutenues par des études épidémiologiques. Cependant, du fait de ces fonctions variées, les relations entre HDL et risque cardiovasculaire sont complexes et il n’existe encore aucune thérapie HDL qui réduise le risque cardiovasculaire. Nos recherches visent à mieux connaître les mécanismes moléculaires et cellulaires associées à certaines fonctions des HDL, en situation physiologique et physiopathologique. Plusieurs cibles identifiées sont également évaluées sur des modèles pré-cliniques. Nos recherches comportent également des prolongements dans le domaine du diagnostic, pour l’évaluation de nouveaux marqueurs associés aux fonctions des HDL chez l’homme.

Ainsi, cet axe de recherche a le potentiel de co-développer une nouvelle thérapie contre les maladies cardiovasculaires et un test de diagnostic compagnon. Il va de ce fait permettre une réévaluation biologique et clinique de la stratégie thérapeutique optimale pour cibler le HDL, avec pour but ultime de proposer une approche théranostique dans le diagnostic / pronostic, la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires.

Axe 2 : Phosphoinositide 3-kinase et pathologies artérielles: Mécanismes moléculaires et cellulaires mis en jeu et nouvelles approches thérapeutiques.

Les phosphoinositides 3-kinases jouent des rôles clés dans de nombreux processus biologiques conduisant notamment au développement de pathologies vasculaires. Cette famille de protéine suscite un intérêt croissant ces dernières années, dû notamment au développement d'inhibiteurs spécifiques de certaines isoformes. En effet cette famille de protéine comprend à l'heure actuelle 8 membres dont les fonctions semblent bien spécifiques et non redondantes. En effet, alors que les PI3K de classe IA contrôlent des réponses cellulaires notamment impliquées dans la survie via Akt ainsi que dans l’inhibition de l’autophagie via mTOR, la classe III (Vps34) est un acteur majeur du trafic intra-cellulaire et de l’activation de l’autophagie. Ainsi, les PI3K représentent des cibles thérapeutiques potentielles en particulier dans les cellules vasculaires. 

Nos projets se proposent, à travers l'étude de certaines de ces isoformes de mettre à jour des mécanismes moléculaires susceptibles de conduire à un à un dysfonctionnement ou à une exacerbation des signaux mis en jeu après une agression artérielle qu'elle soit mécanique et/ou oxydative entrainant le développement de pathologies cardiovasculaires. Nos travaux s’articulent autour de trois axes principaux :

1- Etude des mécanismes impliqués dans l’homéostasie endothéliale et particulier du rôle de la PI3K de classe II dans le cil primaire et l’autophagie.

2 - Etude du rôle des PI3K de classe I dans les Cellules Musculaires Lisses en contexte métabolique perturbé.

3 - Evaluation de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant PI3K/mTOR dans les traitements des populations à haut risque cardiovasculaire.

En utilisant des modèles de culture primaire mais également des modèles physiopathologiques de lésions artérielles développés au laboratoire, nos projets de recherche visent à identifier de nouveaux mécanismes conduisant à la pathologie. La validation thérapeutique de nos travaux est rendue possible grâce à une collaboration étroite avec le service de cardiologie interventionnelle nous permettant ainsi de mettre à profit les résultats de nos études.

Alliant mécanismes fondamentaux et physiopathologie, les projets de cet axe de recherche ont pour ambition de mieux comprendre les réponses cellulaires impliquées dans l'athérosclérose et ses complications dans le but de proposer de nouvelles approches thérapeutiques en pathologie cardiovasculaire.