Membres de l'équipe

GARMY-SUSINI
Barbara
(DR2)

GARMY-SUSINI Barbara (DR2)

barbara.garmy-susini@inserm.fr

(33)612 260 034

PRATS
Anne-Catherine
(DR1)

PRATS Anne-Catherine (DR1)

anne-catherine.prats@inserm.fr

LACAZETTE
Eric
(MCU)

LACAZETTE Eric (MCU)

eric.lacazette@inserm.fr

TATIN
Florence
(CRCN)

TATIN Florence (CRCN)

florence.tatin@inserm.fr

CHAUFOUR
Xavier
(PUPH)

CHAUFOUR Xavier (PUPH)

MORFOISSE
Florent
(Post-doc)

MORFOISSE Florent (Post-doc)

MALLOIZEL-DELAUNEY
Julie
(PH)

MALLOIZEL-DELAUNEY Julie (PH)

LEBAS
Benoit
(PH)

LEBAS Benoit (PH)

PUJOL
Françoise
(TS)

PUJOL Françoise (TS)

GODET
Anne-Claire
(Doc)

GODET Anne-Claire (Doc)

DIALLO
Leila
(Doc)

DIALLO Leila (Doc)

DAVID
Florian
(Doc)

DAVID Florian (Doc)

ZAMORA
Audrey
(Doc)

ZAMORA Audrey (Doc)

MARCHAUD
Emmanuelle
(Doc)

MARCHAUD Emmanuelle (Doc)

ROUSSEL
Emilie
(Doc)

ROUSSEL Emilie (Doc)

GIFE
Victor
(M2)

GIFE Victor (M2)

NOUGUE
Manon
(M2)

NOUGUE Manon (M2)

LAUGERO
Nathalie
(M2)

LAUGERO Nathalie (M2)

LIAUZUN
Mehdi
(M1)

LIAUZUN Mehdi (M1)

JACOLIN
Aurore
(M1)

JACOLIN Aurore (M1)

Régulations moléculaires des facteurs lymphangiogéniques dans les pathologies cardiovasculaires

Le système lymphatique a pour rôle physiologique de collecter les fluides interstitiels, les graisses et les cellules immunitaires avant de rejoindre la circulation sanguine par le biais de la veine sous-clavière.

En condition pathologique, une dysfonction du système lymphatique provoque la formation de lymphoedèmes, une pathologie handicapante liée à une accumulation de tissu adipeux et de fluides dans les membres. Plus récemment, le rôle du système lymphatique a été identifié dans la fonction cardiaque. Ce système serait nécessaire pour prévenir et résorber les œdèmes cardiaques et préserver le flux continu d’oxygène et de nutriments dans les tissus. Enfin, le système lymphatique représente le premier site métastatique des tumeurs solides et représente une cible prometteuse des thérapies anti-cancéreuses. L’ensemble de ces pathologies sont associées à des stress communs tels que le manque d’oxygène ou hypoxie, et le choc thermique qui induisent des changements majeurs de l’expression génique des facteurs (lymph)angiogéniques.


Notre hypothèse de travail est que la restauration du drainage lymphatique dans les tissus lésés accélérera considérablement la guérison en améliorant l'homéostasie tissulaire, en régulant le trafic de cellules inflammatoires et en favorisant le drainage de l'œdème. Dans ce contexte, notre groupe se concentre sur les pathologies caractérisées par un dysfonctionnement lymphatique massif: lymphœdème secondaire et ischémie cardiaque.
Notre objectif est d’associer des approches de recherche fondamentale et translationnelle dans le domaine de la biologie du lymphatique.

Le projet de Barbara Garmy-Susini vise à caractériser la physiopathologie du lymphœdème. Elle étudie à la fois les facteurs de risque (hormonothérapie et chimiothérapie) et les facteurs aggravants de la pathologie. À l'aide d'approches OMICS (lipidomique, RNAseq), elle a identifié des cibles thérapeutiques potentielles pour restaurer le flux lymphatique. En particulier, son groupe a souligné le rôle crucial de la résolution de l'inflammation dans le développement du lymphœdème. Son objectif principal est de proposer un traitement à une pathologie à ce jour incurable. Son projet intitulé «Theralymph» a été financé par l'appel d’offre Européen H2020 «médecine régénérative : nouvelles perspectives & nouvelles applications» pour effectuer un essai clinique de phase I / II chez les patients ayant un lymphoedème. Son groupe développe une thérapie génique pour le lymphœdème basée sur l'administration de VEGFC (ciblant les capillaires) couplé à une molécule capable de restaurer la contraction des vaisseaux collecteurs lymphatiques. Le consortium comprend des laboratoires situés en Finlande (K. Alitalo), en Suède (T. Makinen), en Suisse (T. Petrova), en République tchèque (L. Rossmeislova), en Belgique (M. Vikkula, A. Noel) et en France (G Pagès).

Anne-Catherine Prats étudie la régulation de la traduction des ARNm lorsque les cellules sont en condition de stress. Le projet en cours, RIBOCARD (financé par l’ANR), consiste à rechercher des modifications des ribosomes lors de l'ischémie cardiaque, de mesurer leur impact sur l'activité des IRES, structures de l’ARNm activatrices de la traduction lors du stress. La structure d'un ribosome humain lié à un IRES sera déterminée en cryoEM, afin de fournir un nouvel éclairage mécanistique de la traduction IRES-dépendante. Une étude similaire est menée dans les cellules endothéliales lymphatiques. Ce projet aura un impact sur la compréhension du contrôle de l'expression génique dans les maladies cardiovasculaires ainsi que dans d'autres pathologies liées au stress. Partenaires : J.J. Diaz et F. Catez, CRCL Lyon ; B. Klaholz, IGBMC Strasbourg

A.C. Prats s’investit également dans la recherche translationnelle. Elle utilise les IRES comme outils biotechnologiques dans des vecteurs transferts de gènes, pour une thérapie génique combinée. Ainsi un lentivecteur codant les trois gènes thérapeutiques apeline, FGF2 et SERCA2a, a été validé pour son bénéfice thérapeutique dans un modèle murin dischémie cardiaque. Ce vecteur est en cours de développement vers une pphase clinique de thérapie génique de l'insuffisance cardiaque ischémiquen dans le cadre du projet C-GENE-HF. Ce projet est coordonné par le cardiologue Jérôme Roncalli, implique le département de cardiologie et le centre d'investigation clinique en biothérapies du CHU de Toulouse.

Eric Lacazette s’intéresse à la caractérisation d’une nouvelle famille d’ARN, les ARN circulaires, dans les cellules endothéliales lymphatiques. On sait en effet que ces cellules adaptent finement leur programme d’expression génique en fonction du microenvironnement. Ces ARN circulaires sont identifiés par RNA-seq suivi d’une approche bio-informatique dédiée puis caractérisés fonctionnellement dans des modèles in-vitro et in-vivo. Nos travaux montrent que certains ARN circulaires caractérisés sont traduits à la faveur d’un mécanisme d’initiation alternatif de la traduction conduisant à la production de protéines aux fonctions inconnues à l’heure actuelle. Ce projet permettra de mieux comprendre les régulations fines qui s’exercent au cours de la mise en place du système lymphatique dans un contexte physiologique ou physiopathologique. Collaboration : Christine Gaspin et Jérôme Mariette (Unité de Mathématiques et Informatique Appliquées de Toulouse, INRA Auzeville).

Florence Tatin vise à caractériser les vaisseaux lymphatiques dans les territoires adipeux et à déterminer la conséquence d'une altération des vaisseaux collecteurs lymphatiques sur le microenvironnement adipeux. Dans ce but, elle a un modèle de souris unique où les vaisseaux collecteurs ont des valves dysfonctionnelles. Ce modèle nous permettra de déterminer pour la première fois la conséquence de l'incompétence des valves dans la fonction lymphatique et leur implication dans le lymphœdème. De plus, elle utilise des outils génétiques chez la souris et l'imagerie 3D pour visualiser et déterminer le modèle moléculaire des vaisseaux collecteurs dans leur microenvironnement dans un contexte physiopathologique. Grâce à une collaboration avec IMACTIV-3D, nous pourrons visualiser le réseau lymphatique dans les territoires du tissu adipeux plus profond. Leur expertise nous permettra d'imaginer la dysfonction lymphatique et d'en déterminer la conséquence sur le microenvironnement cellulaire dans le modèle préclinique de lymphœdème secondaire. Dans ce projet APELYM-3D, nous postulons que la croissance de nouveaux vaisseaux lymphatiques matures et fonctionnels est cruciale pour préserver les mécanismes de régénération et limiter le développement des zones pro-inflammatoires et de la fibrose. Ce projet est soutenu par des fonds européens et régionaux.

Florent Morfoisse s’intéresse au microenvironement lymphatique dans la pathologie. La fibrose, accumulation pathologique et désorganisation de la matrice extracellulaire (MEC), aggrave le lymphoedème le rendant irréversible mais n’a été que très peu étudiée jusqu’à présent. Notre objectif est d’identifier comment les modifications de la MEC induites par le lymphoedème impactent les vaisseaux lymphatiques et de déterminer quels sont les mécanismes moléculaires impliqués dans le développement de la fibrose. Ce projet a donc pour but de fournir de nouvelles opportunités thérapeutiques basées sur le ciblage du microenvironnement lymphoedemateux.