Membres de l'équipe

Payrastre
Bernard
(PU-PH)

Payrastre Bernard (PU-PH)

bernard.payrastre@inserm.fr

(33) 5 31 22 41

Gaits-Iacovoni
Frederique
(DR)

Gaits-Iacovoni Frederique (DR)

Anquetil
Typhaine
(doctorante)

Anquetil Typhaine (doctorante)

Bellio
Marie
(doctorante)

Bellio Marie (doctorante)

Carrié
Didier
(PU-PH)

Carrié Didier (PU-PH)

Chicanne
Gaëtan
(IE)

Chicanne Gaëtan (IE)

Gratacap
Marie-Pierre
(CR)

Gratacap Marie-Pierre (CR)

Hnia
Karim
(CR)

Hnia Karim (CR)

Larue
Vincent
(PU-PH)

Larue Vincent (PU-PH)

Levade
Marie
(doctorante)

Levade Marie (doctorante)

Lewis
Aurélia
(PU)

Lewis Aurélia (PU)

Lhermusier
Thibault
(MCU-PH)

Lhermusier Thibault (MCU-PH)

Mujalli
Abdulrahman
(doctorant)

Mujalli Abdulrahman (doctorant)

Ragab
Ashraf
(IE)

Ragab Ashraf (IE)

Severin
Sonia
(CR)

Severin Sonia (CR)

Sié
Pierre
(PU-PH)

Sié Pierre (PU-PH)

Terisse
Anne-Dominique
(MCU)

Terisse Anne-Dominique (MCU)

Valet
Colin
(doctorant)

Valet Colin (doctorant)

Vardon-Boune
Fanny
(doctorante)

Vardon-Boune Fanny (doctorante)

Viaud
Julien
(CR)

Viaud Julien (CR)

Xuereb
Jean-Marie
(IE)

Xuereb Jean-Marie (IE)

La fine régulation de la production et des fonctions plaquettaires est un élément clé pour prévenir les hémorragies et les thromboses qui sont des causes importantes de mortalité. Notre recherche combine la biochimie, la génétique ainsi que l’imagerie cellulaire à haute résolution pour répondre à des questions médicales dans le domaine de l’hémostase et de la thrombose. L’équipe a une forte expertise dans la biologie des phosphoinositides (PI) qui sont des lipides au cœur de la régulation spatio-temporelle de voies de signalisation majeures. Nous nous intéressons également aux enzymes du métabolisme des PI (kinases/phosphatases et phospholipases), ainsi qu’à leur effecteurs (GTPases, tyrosine et sérine/thréonine kinase et phosphatases par exemple). Dans ce contexte, notre programme est focalisé sur :

-       Comprendre comment les différents PI, leurs régulateurs et effecteurs contrôlent des mécanismes fondamentaux de la biologie cellulaire. Un de nos objectifs est d’appréhender le rôle de ces lipides dans le contrôle de la dynamique du cytosquelette et des membranes dans la production plaquettaire (différenciation des mégacaryocytes). Nous abordons ainsi l’étude de la relation cellulaire avec le micro-environnement (matrice extracellulaire, cytokines et cellules endothéliales), ainsi que l’impact de la production localisée de PI sur les propriétés physiques des membranes, la migration, l’activation et le devenir de récepteurs de surface.

-       Etudier le rôle des PI3-kinases de classe I, II et III dans la production et l’activation plaquettaire en utilisant des souris génétiquement modifiées et des inhibiteurs pharmacologiques pour différencier les fonctions spécifiques à chaque kinase ou redondantes dans le but d’arriver à un ciblage thérapeutique précis.

-       Relier des mécanismes moléculaires à des questions médicales grâce à l’intégration de cliniciens de l’hôpital de Rangueil dans l’équipe. L’implication de la réponse inflammatoire (cas de sespis, AVC) ou du risque associé à l’utilisation de drogues anti-plaquettaires en cardologie interventionnelle représentent des exemples de nos projets. Nous travaillons en relation avec le Centre de Référence des Pathologies Plaquettaires (CRPP) qui nous donne accès à des patients présentant des thrombocytopénies constitutionnelles ou des désordres plaquettaires héréditaires conduisant à des hémorragies. L’impact de nouvelles drogues ciblant les fonctions plaquettaires et le risque hémorragique associé est également étudié en relation avec le service d’hématologie-oncologie. Plus globalement, nous recherchons par ces projets de nouveaux marqueurs susceptibles d’évaluer les risques liés aux thérapies anti-thrombotiques, le risque d’évènements ischémiques aigus, ainsi que de nouvelles cibles et stratégies thérapeutiques.

Retombées attendues en santé

Une meilleure connaissance des mécanismes moléculaires normaux et pathologiques associé à la réponse des cellules hématopoïétiques devrait mettre à jour de nouvelles pistes diagnostiques et thérapeutiques pour le traitement des thrombocytopénies, des thromboses, ainsi que d’autres pathologies reliées à un dérèglement de la production et des fonctions plaquettaires. Parmi celles-ci, nous nous intéressons aux défauts de l’hémostase à proprement parler, mais aussi aux problèmes de saignements/thromboses secondaires à des interventions thérapeutiques telles que la chirurgie cardiaque ou les chimiothérapies anti-tumorales.

Mots clés

Signalisation

Phosphoinositides

PI 3-kinases

Petites GTPases

Cytosquelette

Imagerie cellulaire

Invasion/Migration

Mégacaryocytes/plaquettes

Thrombose

Différenciation de cellules souches hématopoïétiques

Ressources biologiques

Cultures primaires de mégacaryocytes (souris, humain)

Lignées cellulaires (fibroblastiques, épithéliales, tumorales, mégacaryoblastiques, inductibles à la tétracycline …)

Souris transgéniques

Cellules et échantillons de patients

Méthodologies utilisées

-       Biologie moléculaire et des protéines classiques, culture cellulaire, production lentivirale et transduction, production de protéines recombinantes

-       Différenciation mégacaryocytaire in-vitro à partir de progéniteurs souches de la moelle osseuse ou de foie fœtal murin

-       Techniques d’évaluation des fonctions plaquettaires in-vivo et ex-vivo (agrégation, sécrétion, thrombose ex-vivo sous conditions de flux en capillaires par vidéomicroscopie en microfluidique, modèle de liaison carotidienne in-vivo, modèles de thrombo-embolisme)

-       Biochimie et quantification des lipides et des phosphoinositides (lipidomique, essais en masse et HPLC)

-       Vidéomicroscopie, imagerie confocale spectrale à haute sensibilité, imagerie par super résolution (SIM, STORM, PALM), TIRF, FRET, FRAP, analyse confocale en 3D de tissues ou de cellules en migration.