Françoise LENFANT/Pierre GOURDY

Récepteur des œstrogènes ERα : Dysfonctions vasculaires, métaboliques et endocriniennes (ESTER)

L’objectif de l’équipe est de comprendre les mécanismes moléculaires et cellulaires de l’action des récepteurs des œstrogènes ERα et des modulateurs sélectifs des récepteurs des œstrogènes (SERMs) dans ses effets bénéfiques vasculaires et métaboliques. Quatre axes principaux sont développés, en collaboration avec des cliniciens du CHU de Toulouse : 1) prévenir l’apparition de maladies vasculaires liées à l’âge, 2) contribuer au développement de nouvelles molécules œstrogéniques, pour améliorer la sécurité de la contraception orale et du traitement hormonal de la ménopause, 3) étudier le dimorphisme sexuel dans l’incidence des maladies cardiovasculaires et métaboliques, 4) développer une recherche translationnelle dans le cadre de  l’endométriose, pathologie oestrogéno-dépendante. .

L’Équipe

 
Tous / AllResponsableChercheurs et enseignants chercheursCliniciensITAÉtudiants
Responsable d'équipe

Françoise LENFANT

Responsable d'équipe

Pierre GOURDY

Marine ADLANMERINI
Chercheuse

Marine ADLANMERINI

Enseignant-chercheur

Jean-François ARNAL

Chercheuse

Coralie FONTAINE

Chercheuse

Alexandra MONTAGNER

Elodie CHANTELAT
Clinicienne

Elodie CHANTELAT

Xavier GAME
Clinicien

Xavier GAME

Clinicienne

Emmanuelle NOIRRIT-ESCLASSANC

Clinicienne

Florence TREMOLIERES

Clinicienne

Marie VALERA

Clinicienne

Alexia VINEL

Ingénieure

Mélissa BUSCATO

Ingénieur

Adrien GARGAROS

Ingénieur

Silveric GILARDI

Doctorante

Morgane DAVEZAC

Doctorante

Chanaëlle FEBRISSY

Doctorante

Mariam RUSIDZE

Doctorante

Blandine TRAMUNT

Ana Gracia ALVAREZ TENA

Etudiante

Aurélie BUFFETEAU

Responsable d'équipe

Françoise LENFANT

Directrice de recherche, Responsable d’équipe

Cheminement de carrière

Françoise LENFANT a obtenu son doctorat en microbiologie à l’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse, en 1991. De 1991 à 1994, elle a travaillé comme post-doctorante dans le domaine de la biologie moléculaire à l’Université de Californie, USA, puis à Toulouse dans le domaine de la reproduction et a été recrutée comme chercheur principal à l’INSERM, Toulouse, en 1997. Depuis 2005, Françoise LENFANT est directrice de recherche à l’INSERM U1297, travaillant sur la modulation des récepteurs aux œstrogènes en médecine.

Domaine d’expertise 
Stéroïdes sexuels, récepteurs d’œstrogènes, reproduction, endothélium, cancer du sein, modèles in vivo.

Responsable d'équipe

Pierre GOURDY

Professeur des Université – Praticien Hospitalier (PU-PH)- Co-responsable d’équipe

Cheminement de carrière
Pierre Gourdy est professeur en Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques à l’université Toulouse 3 et au CHU de Toulouse depuis 2005. Il est titulaire d’un doctorat en médecine (1997) et d’un doctorat en physiopathologie (2004). Il coordonne depuis 2016 la Fédération Hospitalo-Universitaire IMPACT (Innovative Medicine for the Prevention and treAtment of Cardiovascular and meTabolic diseases) qui fédère 10 services cliniques et 4 instituts de recherche pour optimiser les efforts de recherche dans le champ des maladies cardiovasculaires et métaboliques.

Domaine d’expertise
Diabète, hépatopathies métaboliques, stéroïdes sexuels, récepteurs nucléaires, recherche translationnelle

Chercheuse

Marine ADLANMERINI

Post-Doc, recrutée CRCN (chargé de recherche classe normale) à l’INSERM à partir de Décembre 2021

Cheminement de carrière
Marine ADLANMERINI a obtenu son doctorat en Phyiologie à l’université de Toulouse (FR) en 2015. De 2016 à 2020, elle a travaillé comme post-doctorante dans le laboratoire de Mitch Lazar à Philadelphie (USA) puis a rejoint l’I2MC de Toulouse en 2021 où elle a été recrutée comme chargée de recherche (CRCN) à partir de Décembre 2021.

Principaux domaines d’expertise
Récepteur nucléaire (ER and REV-ERB), oestrogènes, rythmes circadiens, métabolisme, approches in vivo

Enseignant-chercheur

Jean-François ARNAL

Jean-Francois ARNAL, MD, PhD, Professeur de Physiologie, Faculté de Médecine de Toulouse.

Jean-François ARNAL est professeur en Physiologie à l’université de Médecine Toulouse 3 et au CHU de Toulouse depuis 1997, après avoir obtenu un doctorat en médecine (1990, un doctorat en physiopathologie (1993) et effectué un stage post-doctoral à l’Université Emory à Atlanta  (1994).   Il a dirigé l’équipe jusqu’en 2019 et étudie en recherche les relations structure-fonction en vue d’une  optimisation de la modulation de du Récepteur des Estrogènes Alpha (ERα) en médecine, résumé dans : Membrane and Nuclear ERα Actions: From Tissue Specificity to Medical Implications. Arnal JF, Lenfant F, Metivier R, Flouriot G, Henrion D, Adlanmerini M, Fontaine C, Gourdy P, Chambon P, Katzenellenbogen B, Katzenellenbogen J. Physiol Rev. 2017 Jul 1;97(3):1045-1087. PMID: 28539435. Il est membre à titre étranger de l’Académie Royale de Médecine de Belgique (2020). Il collaboration avec Mithra Pharmaceuticals sur l’Estétrol (E4) en contraception orale. Il a obtenu le prix Prix Lamonica de Cardiologie de l’Académie des Sciences en 2019.

Il enseigne la physiologie en PACES/PASS et en 2è année de médecine et est co-responsable du M2 physiopathologie : du moléculaire au médical, préparation des étudiants toulousains en 2è année de médecine à l’Ecole de l’INSERM et à la formation « MD-PhD training program». Videos niveau M2 : Rôle des estrogènes dans les maladies cardiovasculaires – Jean-François ARNAL – Déc 2018 https://www.youtube.com/watch?v=C_Gq8xIWubM

Chercheuse

Coralie FONTAINE

CRCN (chargé de recherche classe normale) à l’INSERM

Développe des recherches sur l’impact de la modulation du récepteur des oestrogènes (ER)a sur la paroi artérielle avec des implications dans les pathologies vasculaires comme l’athérosclérose.

Cheminement de carrière

Doctorat de biochimie et de biologie moléculaire à l’université de Lille (2002-2006), Postdoc à l’université de Nice (2007-2008), Rejoint l’I2MC à Toulouse en 2008 avec un recrutement comme chargée de recherche en 2010 à l’Inserm.

Domaine d’expertise  

Récepteur nucléaire, œstrogènes, endothélium, approches in vivo.

Chercheuse

Alexandra MONTAGNER

CRCN INSERM

Cheminement de carrière
A l’issue de son Doctorat de Sciences de Physiopathologie en signalisation cellulaire obtenu en 2006, Alexandra a rejoint l’équipe du Pr Walter Wahli à Lausanne au Centre Intégratif de Génomique où elle a étudié la fonction du récepteur nucléaire PPARb/d dans le développement des carcinomes cutanés. En 2011, elle rejoint l’équipe du Dr Hervé Guillou (INRA/ToxAlim, Toulouse) pour développer des projets visant à identifier le rôle hépato-spécifique des différents isotypes des PPARs dans les hépatopathies métaboliques (HM), des atteintes chroniques en lien avec l’obésité et le diabète de type 2. Depuis 2016, elle s’intéresse avec le Pr Pierre Gourdy à l’impact des oestrogènes sur le dimorphisme sexuel observé sur les fonctions physiologiques hépatiques et la progression des HM.

Principaux domaines d’expertise
Récepteurs nucléaires, Foie, Hépatopathies métaboliques, Oestrogènes.

Clinicienne

Elodie CHANTELAT

Clinicien

Xavier GAME

Clinicienne

Emmanuelle NOIRRIT-ESCLASSANC

Maitre de conférence – Praticien hospitalier

Cheminement de carrière

Maîtrise de Sciences Biologiques et Médicales à l’Université Paul Sabatier Toulouse III (1995-1998). Diplôme d’État de Docteur en Chirurgie Dentaire (1999). Diplôme d’Etudes Approfondies en Anthropologie Sociale et Historique de l’Europe (École des Hautes Études en Sciences Sociales) (2000). Doctorat d’Université (LU Interface Biomatériaux Tissus biologiques) (2009). Rejoint en 2015.

Domaines d’expertise

Ses recherches portent sur l’étude des mécanismes physiopathologiques impliqués dans les effets thromboemboliques et osseux des estrogènes dans contexte du traitement hormonal de la ménopause et du vieillissement.

Email:emmanuelle.noirrit@inserm.fr

Tél/Phone:06.61.96.84.35

Clinicienne

Florence TREMOLIERES

Endocrinologue, MD.PHD, PU-PH en Gynécologie Médicale

Cheminement de carrière

Doctorat de médecine en 1989, spécialité Endocrinologie et Maladie des Métabolismes. Stage post-doctoral (1989-1991) dans le Département du Métabolisme Minéral Osseux (Pr. D.J. Baylink), Université de Loma Linda (Californie – USA). Thèse d’Université en Biologie du Développement de l’Université Paul Sabatier (Toulouse III) en 1995. Habilitation à diriger des recherche (HDR) en 2002. Elle a rejoint l’Equipe 9 (Dr. Françoise Lenfant, Pr. Pierre Gourdy) de l’I2MC depuis 2006 en tant que clinicien. Chef de service depuis 2011 du Centre de Ménopause, seul centre universitaire en France consacrée aux femmes ménopausées. Membre fondateur (2009) et Présidente du Groupe d’Etude sur la Ménopause et le Vieillissement hormonal (GEMVi) (2019). Membre des boards de l’European Menopause and Andropause Society (EMAS) (2009-2015) et de l’International Ménopause Society (IMS) (2014-2018). Officier des Palmes Académiques (2017).

Domaine d’expertise 

Etude des conséquences tissulaires des états de carence estrogénique, notamment au plan osseux, cardiovasculaire et oncologique de la post-ménopause. Spécialiste de l’ostéoporose post-ménopausique et des pathologies osseuses métaboliques.

Elle intervient régulièrement au cours de congrès nationaux et internationaux sur les thématiques de la ménopause et de l’ostéoporose et est l’auteur de plus de 170 articles publiés dans des revues internationales ou nationales référencées et de plus de 15 chapitres de livre.

Clinicienne

Marie VALERA

Maitre de conférence – Praticien hospitalier

Cheminement de carrière

2005 : Doctorat d’état en Chirurgie-Dentaire. Université Paul Sabatier (UPS) Toulouse III. 2005-2006 : Master 2 Recherche. Mention Physiologie Cellulaire et Intégrée-Physiopathologie.UPS Toulouse III. 2006-2009 : Doctorat d’université en Physiopathologie Cellulaire, Moléculaire et Intégrée. INSERM U1048, I2MC. 2016 : recrutement Maître de conférences des universités/Praticien hospitalier.

Ses recherches actuelles portent sur la compréhension des mécanismes physiopathologiques impliqués dans les effets des œstrogènes sur les plaquettes sanguines et la thrombose dans des modèles murins.

Domaine d’expertise 
Hématologie, expérimentation animale, microchirurgie

Clinicienne

Alexia VINEL

Maitre de conférence – Praticien hospitalier

Cheminement de carrière

Master 2 Recherche et Doctorat de Biologie-Santé-Biotechnologie à l’Université Paul Sabatier Toulouse III (2011-2015), post-doctorat à l’I2MC Toulouse (2015-2018), MCU-PH à la Faculté de Chirurgie Dentaire et au CHU de Toulouse (depuis 2018).

Domaine d’expertise 

Tissu osseux, récepteurs des œstrogènes

 

Ingénieure

Mélissa BUSCATO

Ingénieur ed’Etudes

Cheminement de carrière

Titulaire d’un BTS BioAnalyses et Contrôles au lycée Saliège à Balma et d’un diplôme d’ingénieur Sciences et Vie de la Terre à l’EPHE. Elle a rejoint l’I2MC en CDD en 2011.

Travaille en tant qu’ingénieur dans l’équipe sur l’étude des effets vasculaires et métaboliques des œstrogènes et des SERMs.

Domaine d’expertise 

Expérimentation animale, biologie cellulaire et moléculaire, histologie.

Ingénieur

Adrien GARGAROS

Ingénieur d’études contractuel à l’INSERM

Le projet d’Adrien Gargaros porte sur l’étude des récepteurs aux œstrogènes dans les lésions d’endométriose et la mise en place d’un nouveau modèle d’étude de la pathologie.

Cheminement de carrière

Master de Biologie santé spécialité Physiopathologie à l’Université de Toulouse (2020). Ingénieur d’études depuis 2021.

Domaines d’expertise

Biologie cellulaire et moléculaire, Culture cellulaire, Imagerie, Expérimentation animale, Récepteur des œstrogènes

Ingénieur

Silveric GILARDI

Ingénieur d’Etudes

Cheminement de carrière

Titulaire d’un master Biologie-Santé mention Physiopathologie à l’Université Paul Sabatier, Toulouse, France après une formation universitaire à Toulouse.

Il a rejoint l’équipe en CDD en Septembre 2020 et travaille sur la modulation du récepteur des oestrogènes en physiologie et physiopathologie, en étudiant l’effet des perturbateurs endocriniens (financement ANSES).

Domaine d’expertise 

Expérimentation animale, biologie cellulaire et moléculaire, histologie, cytométrie

Doctorante

Morgane DAVEZAC

Doctorante

Cheminement de carrière

Master en Biologie Santé option Physiopathologie à l’université Paul Sabatier, Toulouse, France en 2018.

Morgane Davezac a rejoint notre équipe durant son master en Biologie Santé option Physiopathologie à l’université Paul Sabatier, Toulouse, France en 2018. Elle est actuellement en doctorat et travaille sur les effets vasculaires des œstrogènes et des SERMs sous la direction du Pr. Jean-François Arnal et du Dr. Coralie Fontaine.

Domaine d’expertise 

Expérimentation animale, Physiologie vasculaire, Microscopie, Biologie moléculaire et cellulaire

Doctorante

Chanaëlle FEBRISSY

Doctorante (Financement ANR et Ligue contre le cancer)

Cheminement de carrière

Master Gènes, Cellules et Développement obtenus à l’Université Paul Sabatier (UT3) en 2018. Doctorante depuis novembre 2018.

Chanaëlle Fébrissy est une étudiante en thèse travaillant sur l’identification des mécanismes moléculaires et cellulaires impliquant le récepteur des œstrogènes ERα au cours de l’angiogenèse tumorale.

Domaine d’expertise 

Biologie moléculaire et cellulaire, expérimentation animale, imagerie, cytométrie.

Doctorante

Mariam RUSIDZE

Doctorante

Cheminement de carrière

Mariam Rusidzé est anatomo-pathologiste diplômée de l’université médicale d’Etat de Tbilissi de Géorgie. Elle a rejoint notre équipe en 2018 en tant qu’étudiant en Master2 Recherche en Physiopathologie de l’université Paul Sabatier. Actuellement étudiante en thèse depuis octobre 2018, elle travaille sur la physiologie et physiopathologie du récepteur des œstrogènes ERα dans le système de reproduction, dans la fertilité, ainsi que dans l’endométriose.

Diplôme de spécialisation en médecine- spécialité- “Anatomie pathologique- pathologie clinique”- de l’Université Médicale d’Etat de Tbilissi, Tbilissi (Géorgie) et Master2 recherche- « Physiopathologie-du moléculaire au médical » (mobilité Erasmus+) de Université Toulouse III- Paul Sabatier, Toulouse (France) en 2018. Obtention du DIU «Pathologie moléculaire» à l’Université Toulouse III-Paul Sabatier, Toulouse (France) en 2021.

Domaine d’expertise 

Diagnostic histopathologique humain et murin, expérimentation animale, échographie de la souris, imagerie, biologie moléculaire (RT-qPCR, RNAscope)

Doctorante

Blandine TRAMUNT

Docteur en Endocrinologie, Diabétologie & Maladies Métaboliques
Doctorante

Cheminement de carrière
Blandine Tramunt a effectué ses études de Médecine à Toulouse. Après son internat en Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques au CHU de Toulouse (2011-2015), Blandine Tramunt a été cheffe de clinique durant 2 ans dans le Service de Diabétologie, Maladies Métaboliques et Nutrition de l’hôpital Rangueil au CHU Toulouse. En 2018, elle a obtenu son M2R de Physiopathologie dans l’équipe. Sa recherche a pour but de comprendre les effets sexuellement dimorphiques exercés par les oestrogènes dans la physiologie hépatique et la progression des hépatopathies métaboliques.

Principaux domaines d’expertise
Diabète, Hépatopathies métaboliques, Oestrogènes, Récepteurs nucléaires

Ana Gracia ALVAREZ TENA

Docteur Endocrinologie, Diabétologie & Nutrition
Etudiante en M2R

Cheminement de carrière
Ana a effectué ses études de Médecine à Toulouse. A l’issue de son internat en Endocrinologie, Diabétologie et Nutrition au CHU de Toulouse et de son doctorat en Médecine (2020), Ana a effectué un M2R en Physiopathogie dans l’équipe. Son activité de recherche vise à comprendre le rôle d’ERα hépatocytaire sur le métabolisme lipidique.

Principaux domaines d’expertise
Dimorphisme sexuel hépatique, Oestrogènes, Métabolisme lipidique et glucidique

Etudiante

Aurélie BUFFETEAU

Clinicienne – Master 2 – financement SFE (contrat NSFA)

Le projet d’Aurélie Buffeteau est l’étude des récepteurs aux œstrogènes dans les lésions d’endométriose et la mise en place de nouveaux modèles d’étude de la pathologie.

Cheminement de carrière

Doctorat d’exercice de médecine (spécialité gynécologie-obstétrique) à l’Université de Toulouse Purpan (2020).

Etudiante en Master 2 Sciences Chirurgicales (Université Paris Créteil – UPEC) (2021)

Domaines d’expertise

Endométriose, diagnostic et stratégies thérapeutiques, biologie cellulaire, Récepteur des œstrogènes.

IMPACT DU VEILLISSEMENT SUR LA PROTECTION ARTERIELLE PAR LES OESTROGENES

Coordinateurs : Coralie Fontaine, Marie-Cécile Valéra, Jean-François Arnal et Françoise Lenfant

Les femmes sont protégées vis-à -vis du risque cardiovasculaires par rapport aux hommes jusqu’à la ménopause. Cette protection conférée par les œstrogènes endogènes durant la période d’activité génitale peut être prolongée à condition que les œstrogènes soient administrés précocement après l’apparition de la ménopause. Notre objectif est de comprendre la perte de la protection artérielle par les oestrogènes au cours du vieillissement en étudiant l’impact de l’âge sur la signalisation de leur récepteur ERa dans le vaisseau.

AMELIORATION DU TRAITEMENT HORMONAL DE LA MENOPAUSE

 

Coordinateurs : Coralie Fontaine, Marine Adlanmerini, Alexia Vinel, Emmanuelle Noirrit, Florence Tremolières, Jean-François Arnal et Françoise Lenfant

En couplant des approches pharmacologiques et l’utilisation de modèles de souris ciblant les différentes sous fonctions de ERα (nucléaires versus membranaires), nous cherchons à optimiser l’activation de ce récepteur pour développer de nouvelles stratégies thérapeutiques visant à optimiser le traitement de la ménopause et la prévention des maladies vasculaires et métaboliques liées à l’âge tout en limitant son impact délétère sur les facteurs de la coagulation hépatique et sur le développement du cancer du sein et de l’endomètre. Nous contribuons à ces développements dans le cadre de partenariats avec une Biotech belge (Mithra) qui développe l’estétrol, un œstrogène fœtal et des Big Pharma (Pfizer).

DIFFERENCES ENTRE LES SEXES DANS LES MALADIES METABOLIQUES (OBESITE/DIABETE/NASH)

 

Coordinateurs : Alexandra Montagner, Pierre Gourdy, Marine Adlanmerini, et Françoise Lenfant

Les œstrogènes sont des régulateurs clés de l’homéostasie énergétique et du glucose. Parmi les principales cibles tissulaires des œstrogènes, via l’activation de leur récepteur ERα , le système nerveux central et le foie sont connus pour jouer un rôle de premier plan dans la protection vis-à-vis des affections métaboliques. En explorant l’hypothèse selon laquelle ERα pourrait agir comme un modulateur nutritionnel garant d’une flexibilité métabolique optimale, notre équipe cherche à déterminer les mécanismes d’activation du récepteur contribuant à l’adaptation du SNC et du foie en réponses à divers états nutritionnel.

ETUDE de l’ACTION des OESTROGENES dans l’ENDOMETRIOSE

 

Coordinateurs : Elodie Chantalat, Xavier Gamet, Marie-Cécile Valera, Françoise Lenfant

L’endométriose, présente chez 10 % des femmes en âge de procréer, est une maladie gynécologique œstrogèno-dépendante qui se caractérise par la présence de tissu endométrial en dehors de l’utérus (ectopique), ce qui entraîne des douleurs pelviennes, une infertilité et une altération de la qualité de vie. Notre projet a pour ambition de comprendre les mécanismes d’action des œstrogènes dans l’endométriose et pourrait permettre de proposer de contrôler le processus endométriosique sans induire une privation estrogénique systémique et ses conséquences délétères à long terme

SELECTION DE publications

Tamoxifen Accelerates Endothelial Healing by Targeting ERα in Smooth Muscle Cells, Zahreddine R, Davezac M, Smirnova N, Buscato M, Lhuillier E, Lupieri A, Solinhac R, Vinel A, Vessieres E, Henrion D, Renault MA, Gadeau AP, Flouriot G, Lenfant F, Laffargue M, Métivier R, Arnal JF, Fontaine C.,Circ Res, 2020. Pubmed

Mutation of Arginine 264 on ERα (Estrogen Receptor Alpha) Selectively Abrogates the Rapid Signaling of Estradiol in the Endothelium Without Altering Fertility, Adlanmerini M, Fébrissy C, Zahreddine R, Vessières E, Buscato M, Solinhac R, Favre J, Anquetil T, Guihot AL, Boudou F, Raymond-Letron I, Chambon P, Gourdy P, Ohlsson C, Laurell H, Fontaine C, Metivier R, Le Romancer M, Henrion D, Arnal JF, Lenfant F, Arterioscler Thromb Vasc Biol, 2020.Pubmed

Sex differences in metabolic regulation and diabetes susceptibility, Tramunt B, Smati S, Grandgeorge N, Lenfant F, Arnal JF, Montagner A, Gourdy P, Diabetologia, 2020. Pubmed

Membrane expression of the estrogen receptor ERα is required for intercellular communications in the mammary epithelium, Gagniac L, Rusidzé M, Boudou F, Cagnet S, Adlanmerini M, Jeannot P, Gaide N, Giton F, Besson A, Weyl A, Gourdy P, Raymond-Letron I, Arnal JF, Brisken C, Lenfant F, Development, 2020. Pubmed

Membrane and Nuclear Estrogen Receptor Alpha Actions: From Tissue Specificity to Medical Implications, Arnal JF, Lenfant F, Metivier R, Flouriot G, Henrion D, Adlanmerini M, Fontaine C, Gourdy P, Chambon P, Katzenellenbogen B, Katzenellenbogen J, Physiol Rev, 2017. Pubmed

ILS NOUS SOUTIENNENT

logotype i2mc
logotype i2mc

Inserm/UPS UMR 1297 - I2MC Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires

1 avenue Jean Poulhès - BP 84225 - 31432 Toulouse Cedex 4

Tél. : 05 61 32 56 00

Contactez-nous

 

Horaires

Du lundi au vendredi
8h30 - 12h30 / 13h45 -16h45